Que ce soit à cause du Blue Monday ou jour le plus déprimant de l’année ou des sombres mois d’hiver, de nombreuses personnes souffrent d’un certain abattement. Vous vous sentez aussi concerné(e)? Vous n’êtes probablement pas le ou la seul(e)!

Les sombres mois d’hiver ont souvent cet effet. Un manque de lumière naturelle perturbe notre horloge biologique. Il existe plusieurs degrés qui vont d’une déprime hivernale à une dépression plus profonde. Une déprime hivernale provoque une mauvaise humeur en raison des journées obscures et courtes. Cela vous donne également moins envie de faire quelque chose, vous êtes moins actif(ve) ou vous avez du mal à sortir du lit le matin.

En revanche, une dépression hivernale est une forme plus grave qui dure plus longtemps et entraîne de lourdes limitations du fonctionnement normal. Si vous en souffrez, il est préférable de demander une aide médicale professionnelle.

D’ailleurs, saviez-vous qu’une personne sur 10 souffre de déprime saisonnière et qu’elle est 4 fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes? Cela pourrait s’expliquer par le fait que les femmes ont une plus grande sensibilité aux changements cycliques, saisonniers et hormonaux. Les courtes journées d’hiver avec peu de lumière du soleil impliquent une production accrue de l’hormone du sommeil, ce qui vous rend apathique, fatigué(e) et, par conséquent, démotivé(e). Et vous aurez encore plus envie de sucreries.

Vous avez bien lu: de nombreux inconvénients y sont liés.

Ne vous inquiétez pas, Wellbeing works vous donne 5 conseils pour sortir de votre déprime ou même éviter le blues hivernal:

Attaquez-vous à la cause.

La raison de votre déprime est (souvent) due au manque de lumière naturelle du soleil. Pendant votre pause de midi, sortez prendre l’air, malgré le froid, et faites une promenade ou profitez de la lumière naturelle à votre façon. Pendant ces mois plus moroses, il fait encore noir lorsque vous partez le matin et vous rentrez chez vous lorsque le jour est tombé. Profitez dès lors pleinement des moments où il y a de la lumière naturelle, et peut-être un rayon de soleil. Vous vous sentirez revivre. Si vous n’avez pas la possibilité de sortir pendant votre pause déjeuner, vous pouvez acheter une lampe de luminothérapie qui diffuse une lumière artificielle imitant celle du soleil. Il en existe plusieurs sur le marché et leurs effets positifs ont déjà été démontrés à plusieurs reprises.

Faites attention à votre nourriture.

Pendant les mois plus obscurs, on a davantage envie de manger gras ou sucré. En outre, les fêtes de fin d’année où ce genre de nourriture est abondante viennent de se terminer. Essayez malgré tout de limiter ces « nutriments ». Ils ont un effet négatif sur votre humeur et sur votre niveau d’énergie (tous deux à long terme). Une palette de couleurs variée dans votre assiette apporte les bons nutriments avec les vitamines dont vous avez besoin pour passer ces journées.

Restez positif(ve).

On l’entend souvent et cela semble très simple, mais cela fonctionne vraiment: penser positivement et être reconnaissant(e) de ce que vous avez. Avant de vous coucher, essayez de noter trois choses positives ou desquelles vous êtes reconnaissant(e) qui ont eu lieu au cours de la journée. Le matin qui suit, vous vous réveillerez avec le sourire. Et vous verrez, vous vous lèverez plus rapidement et serez plus motivé(e) pour entamer la journée.

Planifiez des moments agréables!

Pendant les journées froides, pluvieuses et sombres, vous aurez tendance à vouloir rester à l’intérieur et à vous installer confortablement devant la télévision. Mais cela ne favorise pas votre vie sociale. Essayez donc de planifier régulièrement une chouette activité avec vos amis ou votre famille. Les contacts sociaux sont importants pour votre humeur et il est toujours agréable de se réjouir de quelque chose.

Gardez un bon rythme de sommeil.

Maintenir un bon rythme de sommeil permet également de lutter contre la déprime saisonnière. Essayez de vous coucher et de vous lever tous les jours à la même heure. Par ailleurs, il faut aussi suffisamment de sommeil. Bien entendu, on peut dormir un peu plus tard pendant les week-ends. Essayez néanmoins de trouver un bon rythme et de vous y tenir.