Aidez-nous : enquête sur l’absentéisme dû aux troubles de santé mentale au travail

20 février, 2024

Sujets:

Découvrez l’analyse Bio Age: Investissez dans la santé et la vitalité de votre organisation.

Découvrez l’analyse Bio Age: Investissez dans la santé et la vitalité de votre organisation. Commandez l’analyse Bio Age maintenant Oui, ça m’intéresse ! Pourqoui une...

Impact des problèmes de santé mentale sur le lieu de travail

Aujourd’hui, sur le marché du travail, les troubles de la santé mentale tels que le stress, le burn-out, le manque de soutien et les conflits sont à l’origine de nombreux arrêts maladie. L’Antwerp Management School mène en collaboration avec B-Tonic une enquête scientifique sur la manière dont les employeurs peuvent prévenir l’absentéisme dû aux problèmes de santé mentale grâce à un certain nombre de mesures préventives.

Engagement financier du gouvernement fédéral

Le gouvernement fédéral a récemment annoncé son intention de consacrer un investissement important de 6 millions d’euros à l’accompagnement personnalisé des personnes présentant des symptômes annonciateurs de burn-out. La chercheuse principale Eva Geluk salue cette première étape importante mais insiste sur la nécessité de poursuivre les efforts en ce sens.

Enquête sur l’attitude que doit adopter l’employeur

Une étude menée par l’Antwerp Management School a révélé que les employeurs sous-estiment souvent les défis auxquels sont confrontés leurs collaborateurs, ce qui est susceptible de creuser entre eux un fossé préjudiciable à la compréhension et à la communication. Ceci souligne l’importance pour les organisations de parler ouvertement de la charge de travail et de mettre en œuvre une politique de bien-être efficace qui contribue réellement à un environnement de travail soutenant.

Objectifs de cette nouvelle enquête sur les troubles de santé mentale

Cette nouvelle enquête vise à clarifier les mesures préventives que les entreprises peuvent prendre pour lutter contre l’absentéisme dû aux problèmes de santé mentale Elle passe en revue les dilemmes au travail, les sujets difficiles à aborder et la manière dont les organisations gèrent la prévention.

Une nécessité qu’attestent les statistiques

Les statistiques soulignent l’urgence de cette enquête. D’après l’Observatoire de la qualité du travail du SERV, la charge de travail a augmenté de vingt pour cent entre 2014 et 2019. Le nombre de personnes souffrant de burn-out a augmenté de 40,3 % entre 2016 et 2021. Et l’enquête d’Eva Geluk révèle qu’un quart des personnes qui en sont atteintes rechutent.

Contribuez à la recherche scientifique

La contribution que vous apporterez en participant à cette enquête sur les troubles de santé mentale au travail est essentielle. Les informations recueillies permettront de développer des moyens efficaces d’intervenir en collaboration avec les responsables et les collaborateurs afin de renforcer les mesures préventives.

Nous publierons les résultats de cette enquête plus tard dans l’année, entre autres sur notre blog et dans le magazine Trends-Tendances.

2fe9cfb4 74aa 4d48 b877 7ac6744d7696
Facebook
Twitter
LinkedIn

Des questions ?
Besoin d’une offre personnalisée ?

maartje vanewijk

Annelies Theunissen
People Sustainability Expert

Aussi intéressant

30 janvier, 2024

De plus en plus d'entreprises réalisent que le bien-être et les bénéfices se renforcent mutuellement et font du bien-être de leurs collaborateurs une priorité stratégique....

23 janvier, 2024

Les 2 et 3 octobre, nous inspirons et connectons à nouveau les professionnels des RH lors du salon HRtech à la Bourse de Commerce d'Anvers

5 décembre, 2023

Un environnement de travail inclusif est un facteur crucial de succès Dans le monde professionnel d’aujourd’hui, la diversité et l’inclusion (D&I) sont un facteur essentiel...

trendrapport2024fr

Nouveau Rapport des Tendances 2024 ‘Bien-être & Durabilité’

Le poids social de l’ESG dans l’entreprise durable

Découvrez maintenant les dernières tendances

Réservez votre rendez-vous en ligne

En tant qu’entrepreneur individuel, PME, grande entreprise ou organisation à but social employant au moins 1 salarié, vous bénéficiez grâce au chèque employabilité d’une aide pour identifier les problématiques en matière de travail faisable au sein de votre organisation. L’objectif est d’améliorer durablement les conditions de travail. Via des chèques, la Flandre finance jusqu’à 60% de votre projet, avec un plafond de 9 000 €.

La dernière journée pour soumettre vos demandes pour la mesure du chèque de faisabilité est le 31 juillet 2024.
La date limite pour réaliser des prestations est le 31 août 2024. Vous voulez en savoir plus sur le chèque de faisabilité ?